Futures annonces d’Emmanuel Macron en faveur de la transition énergétique et environnementale : les Français frileux

Alors qu’Emmanuel Macon s’apprête à présenter son plan d’action en faveur de la transition énergétique et environnementale, les Français font preuve à cette perspective d’une certaine frilosité, témoignant d’une vraie crainte d’être affectés sur le plan personnel – et probablement financier au regard du contexte actuel.

Ainsi, seuls 26% souhaitent que ces mesures soient très importantes, même si pour cela elles doivent être contraignantes pour les citoyens. La majorité aimerait des mesures importantes certes, mais sans être trop contraignantes pour les citoyens (49%) ; voire avouent franchement qu’ils souhaitent que ces mesures restent limitées (24%).

Les aides à l’isolation des logements sont celles qui suscitent le plus d’intérêt

SI de nouvelles aides étaient annoncées à cette occasion, ce sont celles relatives à l’isolation des logements qui suscitent le plus d’intérêt: 83% jugent qu’elles sont intéressantes, dont 38% qui pourraient même y recourir. Les aides pour renouveler le système de chauffage suscitent un accueil similaire : 80% les jugent intéressantes, dont 34% qui pourraient y souscrire.

En revanche, les aides à l’achat d’un véhicule électrique sont moins consensuelles : si les Français les jugent majoritairement intéressantes (59%) et que 25% déclarent qu’ils pourraient y recourir, 41% affichent leur désintérêt.

Dans tous les cas, l’intention de recourir à ces aides – et donc à faire des travaux – est minoritaire : dans le contexte économique actuel, certains Français estiment sans doute ne pas pouvoir le faire, quelles que soient les aides proposées.