La campagne commence à prendre chez les Français

  • La connaissance de la date de l’élection se précise : 77% des personnes inscrites sur les listes électorales sont désormais capables de dire que les élections auront lieu en juin prochain (+9 points en un mois).
  • L’intérêt pour le scrutin progresse : 64% se disent intéressés par l’élection (+5 en un mois).
  • Le pouvoir d’achat reste le principal sujet dont ils tiendront compte à cette occasion (63% « beaucoup » ; +1), devant la santé (60%; +4), la sécurité (60%; +3) et l’économie (55%; +4).

Intentions de vote : le Rassemblement National continue de faire la course en tête

  • Si l’élection avait lieu dimanche prochain, 31% des répondants voteraient pour la liste du RN (+1 depuis mars). Jordan Bardella peut toujours compter sur un noyau électoral solide (89% de ses électeurs sont sûrs de leur choix et 91% des électeurs de Marine Le Pen en 2022 restent fidèles en votant pour la liste RN).
  • Loin derrière, la liste Renaissance conduite par Valérie Hayer est à la peine (17% ; -3). La liste pâtit toujours de mauvais reports de voix par rapport à l’élection présidentielle de 2022 (seuls 52% des électeurs d’Emmanuel Macron la choisissent). Ses électeurs potentiels semblent toutefois assez sûrs d’eux (77%).
  • A gauche, Raphaël Glucksmann est toujours en tête (13% ; +2). Il profite de bons reports qui viennent à la fois des électeurs d’Emmanuel Macron (14%), de Jean-Luc Mélenchon (24%) et de Yannick Jadot (27%). Toutefois, ses électeurs potentiels sont un peu moins sûrs de leur choix (66%).
  • Léger frémissement pour la liste EELV (8% ; +2), qui dépasse désormais celle de LFI (6,5% ; -0,5). Mais seulement 51% des électeurs potentiels EELV sont sûrs de leur choix.
  • A droite, la liste de François-Xavier Bellamy est à la peine (6% ; -2), quasiment au même niveau que celle menée par Marion Maréchal (5,5% ; stable). La liste LR pâtit à la fois d’une fuite de ses électeurs 2022 vers la liste Renaissance et vers celle du RN.